Test skis Dynastar Vertical F Team

Vertical Factory Noir et rouge

Le matériel testé

Il s’agit du ski Dynastar Vertical F Team, en taille 162, monté avec des fixations Plum guide, ce qui donne un poids total de 1300 g par ski. L’ensemble est destiné à la randonnée en haute montagne. Le motif pour l’achat de ce modèle onéreux est la recherche d’un ski spécifiquement adapté et sécurisant en haute montagne. Précédemment nommé Vertical Eagle, il est devenu Vertical F-Team, pour « Factory Team ». En 2020, le ski a reçu un renfort de fixation sous le patin et la spatule a été assouplie.

Dans cette gamme le rayon de courbe varie de 18 m à 21 m ce qui donne des skis aux comportements différents selon la taille choisie. Le test ne vaut donc pour la taille testée (162 cm) et non pour l’ensemble de la gamme.

En montée

En montée, le ski est facile, bien stable. Dans les dévers accentués, la rigidité latérale permet une bonne tenue (sous réserve de fixations adaptées).

Descente

En descente, le ski tourne facilement. On sent une raideur au talon, caractéristique des Dynastar, mais pas trop accentuée. Dans les appuis prononcés, la déformation du ski est progressive. C’est un ski technique qu’il faut maîtriser. La spatule, bien qu’assouplie, reste incisive et il ne faut pas hésiter à se mettre en appui sur l’avant.

Il est parfait pour les virages sautés. Sa légèreté permet un pivotement ultra rapide et son accroche donne une réception rassurante.

En neige tassée ou douce, ça passe tout seul. L’amortissement étant moyen, il faut aller doucement en neige irrégulière ou sur les boulettes durcies. En neige poudreuse, il est facile et il semble plus large qu’il ne l’est (87 mm au patin). En poudre, il est plus agréable que l’Ibex 84 carbon xlt, qui entre dans la même catégorie.

Cette année le F Team n’a pas été testé dans la neige profonde, mais on peut supposer qu’il demande une bonne technique. Les grands virages, façon « free ride » sont exclus.

Dans la croûtée cassante, le ski reste dirigeables pour les bons skieurs, grâce au talon rigide. Sur neige dure ou glacée, l’accroche est très bonne.

Solidité et longévité

Des usagers sur les forums se plaignent de casse, si on soumet les skis à de trop fortes contraintes. Le noyau en mousse synthèse (« Dynacell ») et le Paulownia apportent de la légèreté, mais occasionnent une fragilité.

Impression globale

Globalement, les skis sont excellents, mais demandent un bon niveau technique. Ce sont typiquement des skis de haute montagne assez fragiles et vendus à un prix élevé. Leur géométrie donne une accroche renforcée et une bonne sécurité en pente raide ou dans les petits couloirs glacés.

C’est un ski cher pour les spécialistes qui veulent de la légèreté et de la sécurité.

TAILLES DISPONIBLES162170178
LARGEUR SPATULE (MM)118118118
LARGEUR DU PATIN (MM)868788
LARGEUR TALON (MM)106106106
RAYON (M)182021
POIDS (KG/PAIRE)1,922,1

Prix conseillé : 750 €

Légers pour la montée et fiables dans les conditions difficiles.

Évolution la saison prochaine

Le ski sera remplacé la saison prochaine par le M-Vertical 88 pour un poids total de 1150 g/ski en 172 cm, à un prix conseillé de 700 €. Tailles disponibles : 156, 164, 172, 180. Le noyau sera un composite paulownia et fibre de basalte. On attend de pouvoir l’essayer !

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s